Notre démarche

Aujourd’hui nous devons faire face à une succession de crises, financières, sanitaires, climatiques… Nous savons maintenant avec certitude que notre impact sur l’environnement a entraîné des dérèglements, au niveau du climat, au niveau des écosystèmes et notre bien-être est menacé. Les modèles scientifiques nous disent en effet que les crises que nous observons actuellement ne sont pas près de s’arrêter mais au contraire risquent d’être de plus en plus fréquentes et intenses.

Face à ce constat, notre groupe s’efforce de construire des « îlots de résilience » – d’où le choix du nom de notre groupe : Les résiliacteurs. Nous pensons que personne ne « s’en sort » seul ou en petit groupe, et que la résilience sera meilleure si le plus grand nombre la recherche au plus vite. Surtout, c’est cette option qui paraît la meilleure garantie contre l’émergence de la violence et pour le maintien d’une cohésion sociale.
Nous nous inscrivons dans une démarche fondamentalement non-violente, pas seulement dans les actes, mais aussi dans la pensée (pas de dénigrement, de culpabilisation, de rivalité, etc…)

Nous ne prétendons pas pouvoir empêcher les crises à venir.
Nous n’allons pas sauver la planète.
Mais nous pouvons travailler à poser des filets de sécurité qui empêcheront certaines chutes d’être trop brutales et irréversibles.

Nos actions :

  • Sensibilisation aux risques : distributions de supports papiers sur la résilience alimentaire, performances de rue, diffusion de films, organisations de débats… notamment en venant s’insérer dans des manifestations existantes en Haute-Loire et qui rassemblent déjà du monde.
  • Travail de repérage des acteurs de la résilience.
  • Création d’un imaginaire du futur à la fois réaliste et enviable (notamment via une fête « de printemps », mais aussi en s’appuyant sur des événements déjà existant, comme le Salon du jeu et de l’imaginaire…)
  • Soutien à des actions de protection de milieux naturels mis en danger par des projets « industriels » de toute nature, solidarité avec les associations de défense de l’environnement
  • Animation d’ateliers visant à développer l’autonomie et les savoir-faire ou à développer sa compréhension des enjeux climatiques (Fresque du Climat).

Rejoignez-nous !